Durant l'été, suivez mon actualité sur Facebook :
https://www.facebook.com/randonnees.vtt.montagne.pyrenees/

Problème ou solution ?




   La réflexion qui accompagne la démission de N. Hulot est intéressante. Le fait qu'elle coïncide avec l'ouverture de la chasse également. Il serait temps de se poser les bonnes questions. Quelle est la place de l'Homme sur Terre ? Est-il une part du problème ou de la solution ?
   L'Homme fait partie d'un écosystème basé sur des équilibres. A l'échelle de la Terre, nous ne sommes qu'une goutte d'eau. L'espèce humaine a environ 5 millions d'années. Nous côtoyons sur Terre des espèces végétales capables de vivre 5.000 ans et des espèces animales qui existent depuis 500 millions d'années. Des espèces qui ont donc eu 100 fois plus l'opportunité d'évoluer en s'adaptant à leur écosystème, tout en le respectant, que nous pour passer de l'australopithèque, proche du singe, à l'homo sapiens que nous sommes. Ce n'est pas à l'Homme de réguler la Nature mais c'est la Nature qui régulera l'Homme.

  J'ai la chance d'exercer un métier en adéquation avec mes convictions (Accompagnateur en Montagne). J'ai la chance de pouvoir admirer au quotidien les beautés de la Terre et de pouvoir mesurer la place de l'Homme sur Terre. La montagne est en cela une excellente source d'inspiration.
   Dans le cadre de mon métier, j'ai également la chance de participer à des stages de connaissance de soi. C'est ainsi que j'ai découvert que mon projet de vie, qui exprime mes convictions les plus profondes, ma raison d'être en quelque sorte, est : "Je suis révélateur de la beauté et de l'harmonie entre l'Homme et la Nature". Cela passe par les photos que je partage avec vous mais aussi par la passion qui m'anime et que je transmets quand j'accompagne un groupe de randonnée.

   Alors l'Homme est-il une part du problème ou de la solution ? Sûrement les 2. Tout ce qui l'éloigne de sa raison d'être sur Terre (faire partie de son écosystème), le rapproche un peu plus du problème. La Nature n'a pas besoin de nous. Restons modeste et respectueux car nous ne sommes que de passage. Soyons une partie de la solution.
   Comment faire ? Faire en sorte que nos actes soient portés par l'intérêt général. Commençons par ne pas faire ce que nous ne voudrions pas que l'on nous fasse. Ce sera déjà énorme.

Olivier Guix
Accompagnateur en Montagne made in Pyrénées
Tossa de Mar

Canyon d'Ehujarre

Gentiane Acaule

Montée à San Juan de Gaztelugatxe

Lys des Pyrénées

Sur la côte basque

Vue du mont Otoio

Grotte Casteret

Pineta

En montant au mont Perdu

Dans le cirque de Gavarnie

Chardon bleu

En route pour Goriz

Autour de l'Ossau

Lever de soleil en Cerdagne

Bivouac au mont Perdu et vire des Fleurs

Dates
Semaine du 18 août 2019

Présentation
  Certainement l'un des plus beaux treks du monde, une expérience à vivre au moins une fois. 3 jours en altitude dans des paysages variés et riches, classés au patrimoine de l'Unesco. Le panorama depuis le sommet du mont Perdu est un des plus beaux des Pyrénées, à cheval entre cirques et canyons. Le coucher de soleil là-haut est toujours un grand moment. De part et d'autre de la célèbre vire des Fleurs, balcon naturel suspendu au-dessus du canyon d'Ordesa, une foule d'isards et d'édelweiss vous attendent.
Partez avec un spécialiste du massif à la découverte des paysages uniques du mont Perdu.

Notes : 
Ce parcours exceptionnel s'adresse à des randonneurs confirmés ne souffrant pas du vertige.
Les dates précises du bivouac seront définies une semaine avant en fonction de la météo.
Possibilité de louer des duvets chauds (+ 50 €).

Programme :
J1 : passage à la brèche de Roland, pas des Isards (passage câblé), montée à la Tour, traversée jusqu'à l'étang Glacé, montée au mont Perdu. + 1400 m / 8 à 9h de marche. Bivouac au sommet.

J2 : descente au refuge de Goriz (pique-nique et approvisionnement pour les prochains jours), tour du Tobacor ou passage à la grotte Casteret, bivouac au replat herbeux de Narcizo et ses jolies vasques. + 300 m / -1300 m / 6 à 7h de marche. Bivouac.

J3 : vire des Fleurs, montée au col d'Escuzana, vire de l'Escuzana. + 700 m / 7 à 8h de marche. Option de montée à l'Escuzana (+ 120 m).

Prix de l'encadrement : 160 €
Places disponibles : 6
Infos / inscription au 06.80.04.54.35

Le mont Perdu depuis la Tour
Coucher de soleil au sommet
Derniers rayons
Sur la vire des Fleurs
Retours du bivouac 2015 :
Merci à toi Olivier pour ce magnifique périple!
tes photos sont sublimes et reflètent bien ce que nous avons vécu!
Bise. jeff et lydia

Merci pour le circuit que tu nous avais concocté : montée au Perdu par la Brèche, nuit à la belle étoile au sommet, dénivelés dans tous les sens, terrains très divers, vires improbables, gradins naturels irréels, observation des isards, débusquage de l'euprocte, admiration des edelweiss, le tout sur une grande boucle de 3 jours ! C'était magnifique ! Anne et Jean-Michel

Retour du bivouac 2016 :
Une expérience inoubliable, avec une vue exceptionnelle au sommet; une grande variété de paysages, des passages ludiques que l'on ne découvre qu'au dernier moment et plein d'animaux qui avaient l'air de poser pour nous : encore un sans faute Olivier ! Merci, à une prochaine sortie ! Nicole
Sixt-Fer-à-Cheval (Haute-Savoie)
Dans les Bardenas

05 avr 2018 : Table des 3 Rois (2421m - Aspe)

   Je rêvais depuis longtemps de tenter ce sommet en hiver, encore une très belle rando à décrire pour mon prochain topoguide raquettes :) Jeudi dernier les conditions étaient fabuleuses pour la saison.

En se retournant, vue sur le pic d'Anie
Table et pic des 3 Rois
Pèneblanque
Table des 3 Rois, aux confins du Béarn, de l'Aragon et de la Navarre

Vue sud vers Ansabère, Alano, ...
Vue Est vers Ossau, Balaïtous, Vignemale, Enfer, ...


Pic d'Orhy au loin
Pic des 3 Rois
Le printemps arrive ! (Erythrone dent-de-chien)